Concours francophone de procès Charles-Rousseau : meilleur classement de son histoire pour l'équipe de l'UCP qui termine 3ème ex-aequo !

Pour la dixième année, l'Université de Cergy-Pontoise participait au Concours Charles-Rousseau. Le Concours Charles-Rousseau est un concours francophone de procès simulé en droit international créé en 1985, ouvert aux universitaires d’établissements d’enseignement supérieur de tous pays et destiné à développer la connaissance et la maîtrise du droit international public. Il se tient annuellement au printemps dans une ville différente. Les équipes s’y affrontent autour d’un cas fictif, pour lequel elles doivent présenter des mémoires puis plaider devant des spécialistes du droit international. Le Concours est organisé et géré par le Réseau francophone de droit international (RFDI).

L'édition 2017 s'est tenue du 28 avril au 6 mai dernier, à Cotonou (Bénin), dans les locaux de l'Université d'Abomey-Calavi. Vingt équipes venant d’universités de neuf pays différents, y ont participé. Le cas portait cette année sur les cyberattaques et le piratage informatique.

L'équipe de l'Université de Cergy-Pontoise, composée de Mlles Amandla Diambanza, Camille Ballon, Tania Tshibangu Mbiya et Asmae El Meziane, s'est particulièrement illustrée lors de cette édition 2017.

Lors des joutes éliminatoires ("premier tour" du concours), l'UCP affrontait les universités d'Angers, Aix-Marseille, Bucarest (Roumanie) et l'Université libre de Bruxelles (Belgique). À l'issue de la phase éliminatoire, l'UCP terminait parmi les deux premières équipes de sa poule et se qualifiait pour un quart de finale contre Paris-II Panthéon-Assas. L'UCP remporta la joute de quart de finale et se qualifiait pour la première fois de son histoire pour les demi-finales, pour affronter l'Université de Sherbrooke (Canada).

La demi-finale eut lieu à la Cour d'appel de Cotonou et fut remportée par l'Université de Sherbrooke, vainqueur du concours après la finale - présidée par son S. Exc. M. Ronny Abraham, président de la Cour internationale de Justice - l'opposant à l'Université libre de Bruxelles.

L'UCP a réalisé la meilleure performance de son histoire en atteignant les demi-finales. Depuis maintenant dix ans que l'UCP est présente au Concours, jamais une équipe de notre université n'avait réussi à aller aussi loin dans la compétition. Grâce à sa qualification pour les demi-finales, l'UCP obtiendra son meilleur classement historique en terminant 3ème ex-aequo. Le précédent "record" de l'UCP datait de l'édition de 2014, à Montréal : l'UCP avait terminé 8ème.

À titre individuel, les quatre plaideuses ont été saluées et félicitées pour la qualité de leur travail sur l'ensemble de la semaine. Notamment, Mlle Camille Ballon est parvenue à obtenir le meilleur résultat individuel pour un plaideur de l'UCP en décrochant la 10ème place du classement des plaideurs. La performance de l'UCP fut remarquée et saluée par les organisateurs du RFDI, ce qui devrait contribuer à sa renommée parmi les universités participantes et, plus largement, dans le cercle du droit international francophone. Ce fut enfin et surtout une expérience enrichissante à tout point de vue pour les quatre plaideuses, qui en reviennent avec un bagage juridique et culturel considérable, et une qualité et une efficacité dans le travail tout à fait bénéfique pour leurs études futures.

Les autres actualités