Isabelle MEYRAT

   Maître de conférences en droit privé

 

 

Formation universitaire

  • Habilitation à diriger des recherches, « Droits fondamentaux et mutations des formes d’organisation de l’activité économique : le droit du travail à l’épreuve des transformations du capitalisme », sous le direction de C. Hannoun — Université de Cergy-Pontoise (2015)
  • Doctorat de droit
    • Thèse « Droits fondamentaux et droit du travail », sous la direction de J-M. VERDIER —  Université Paris X-Nanterre (1998)
  • D.E.A. de Droit social et syndical —  Université Paris X-Nanterre (1992)


Parcours professionnel

  • Maître de conférences en droit privé — Université de Cergy-Pontoise (Depuis 2000)
    • Introduction générale au droit, droit de la famille, institutions judiciaires, droit du travail (relations individuelles et relations collectives),  droit pénal du travail, droit de l’emploi, droits fondamentaux et droit social, droit social international et européen, droit de la protection sociale.

  • ATER —  Université de Paris X-Nanterre (1995-1997)
  •  Allocataire de recherche-moniteurUniversité Paris X-Nanterre (1993-1995)

Responsabilités administratives, pédagogiques et scientifiques

  • Directrice des Études de l’Institut d’études judiciaires de l’Université de Cergy-Pontoise (depuis 2010)
  • Chargée de mission du tutorat de la Faculté de droit de l’Université de Cergy-Pontoise (depuis 2008)
  • Membre de la Commission de la formation et de la vie universitaire de l’Université de Cergy-Pontoise (depuis 2016)
  • Membre du Conseil de la Faculté de droit de l’Université de Cergy-Pontoise (de 2001 à 2008)
  • Membre du jury du prix de thèse de l’Association française de Droit du travail (2013-2014)
  • Membre du Comité de rédaction de la revue Le Droit ouvrier (depuis 2003).
  • Membre du Conseil d’administration de l’Association française de Droit du travail (de 2007 à 2011)

Publications principales

  • « La loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels ou l’histoire d’une réforme au long cours », Dr. ouv. 2016, p.  689.
  • « Le droit fondamental à l’information et à la consultation des travailleurs : quelle justiciabilité ? (A propos de l’arrêt AMS, CJUE 15 janvier 2014) », Droit ouvrier, 2014, p. 546.
  • « Epilogue incertain de l’affaire Baby-Loup : l’obligation de neutralité dans une entreprise investie d’une mission d’intérêt général », Droit ouvrier, 2014, p. 73.
  • « A propos de Normativité économique et droit du travail », Droit ouvrier, 2013, p. 521.
  • « L’arrêt Carrefour du 27 juin 2012 : petite contribution au rayonnement de l’égalité de traitement », Droit ouvrier 2012, p. 724.
  • « Le droit du travail entre continuité et discontinuité », in La notion de continuité, des faits au droit, KOUBI, G. Le FLOCH et G. GUGLIELMI (Sous la direction de), L’Harmattan, 2011, p. 59.
  • « L’arrêt Renault du 27 octobre 2010 : Fin de partie », Droit ouvrier, février 2011.
  • « Le droit du travail à l’épreuve de l’ « éthique des affaires », Revue de droit du travail, octobre 2010.
  • « Le renforcement du contrôle judiciaire des justifications des différences entre les salariés d’établissements différents », Droit ouvrier, février 2010
  • « Les chartes éthiques sous contrôle du juge », Semaine sociale Lamy n°1433, février 2010
  • « Le régime du licenciement économique à l’épreuve des plans de départs volontaires », Droit ouvrier, novembre 2009.
  • « Droit du travail et déontologie des activités financières », Droit ouvrier, février 2009
  • « La faveur et le droit du travail », in La faveur et le droit, G-J. GUGLIELMI (Sous la direction de), PUF 2009, p. 357.
  • « L’égalité de traitement à la croisée des chemins », Revue de droit du travail, 2008, p. 648
  • « Le sort statut collectif en cas de transfert d’entreprise à l’épreuve du principe « à travail égal, salaire égal », Droit ouvrier, 2007, p. 556.
  •  « Les chartes éthiques doivent-elles prendre place dans le règlement intérieur », Semaine Sociale Lamy 2007,  n°1310.
  • « L’affirmation par la juridiction judiciaire de sa compétence en matière de contrôle de "conventionnalité" des actes administratifs réglementaires », note sous Cour d’Appel de Paris 20 octobre 2006, Droit ouvrier 2007, p. 132.
  • « La détermination du point de départ pour l’exercice du droit d’opposition à un accord d’entreprise », note sous TGI Nanterre 9 juin 2006, Droit ouvrier 2007, p. 32.
  • « La référence à "l’éthique" dans le champ des relations de travail » : nouveau facteur d’assujettissement des salariés ? », in E. DOCKES(sous la direction de), Au cœur des combats juridiques, Dalloz 2007, p. 193.
  • « Les codes de conduite à l’épreuve des qualifications juridiques », Droit ouvrier 2006, p. 593.
  • « Commentaire des décrets n°2005-1386 et n°2005-1387 du 8 novembre 2005 déclarant l’état d’urgence sur le territoire métropolitain », en collaboration avec E. GAYAT, Droit ouvrier 2006, p. 25.
  • « La contribution des droits fondamentaux à l’évolution du système français des relations du travail ; pour une approche critique », in A. Lyon-Caen et P. LOKIEC (sous la direction de), Droits fondamentaux et droit social, Dalloz 2005, p. 41.
  • « Mise en œuvre des clauses de mobilité et déclenchement de la procédure du Livre III du Code du travail », note sous Cour d’Appel de Versailles, Droit ouvrier 2005, p. 552.
  • « Vers un affaiblissement de l’emprise des procédures de licenciement collectif : le cas des propositions de modification du contrat de travail pour motif économique », Droit ouvrier 2005, p. 296.