Caroula ARGYRIADIS — Professeur des universités en histoire du droit

 

Activités pédagogiques

  • Professeur d’histoire du droit, Université Cergy-Pontoise (depuis 2010 )         
  • Docteur en histoire du droit, Université Johann-Wolfgang Goethe, Francfort s. M./Allemagne
  • Habilitation à diriger des recherches, Université Paris I
  • Professeur d’histoire du droit, Université du Havre (2007-2010)
  • Maître de conférences d’histoire du droit, Université de Rouen (1995-2007)
  • MCF associée,Université Cergy Pontoise (1994-1995)
  • Chercheuse invitée, Université de Berkeley (Robbins Collection), USA (1993)
  • Assistante à la chaire de droit romain à l’Université de Freiburg i. Br./Allem. (1992)
  • Chercheuse à temps plein à l’Institut Max Planck pour l’histoire européenne du droit,Université de Francfort /M., Allemagne (1984-1992)
  • Chercheuse à temps plein à l’équipe pour l’histoire du droit byzantin (financée par la DFG), Université de Francfort /M., Allemagne (1983-1984)

Fonctions administratives

  • Membre du Conseil Académique de l’Université de Cergy-Pontoise (depuis 2016)
  • Membre du conseil scientifique et du conseil d’UFR de l’Université du Havre (2007-2010)
  • Responsable du Master européen Erasmus Mundus LLM « Pratique européenne du droit » à l’Université de Rouen, puis à celle du Havre (Consortium avec les universités de Hanovre, Univ Catholique de Lisbonne, Symbiosis Law College, Pune/India, Univ. Planalto Cetral, Brasilia/Brésil, Jiao Tong Univ. Shangai/Chine ) (2004-2010)
  • Responsable des Relations Internationales de la faculté de droit de l’Université de Rouen (2004-2007)
  • Avocate au Barreau d’Athènes (1984-2006)

Domaines de recherche

  • Histoire comparée du droit (France, Allemagne, Grèce XIXe –XXe s.)
  • Histoire de la pensée juridique et des idées politiques
  • Histoire du droit public envisagé sous un angle comparatiste
  • Histoire du droit grec moderne
  • Histoire comparée du droit administratif

Publications (sélection)

  • « Droits subjectifs et théories holistes de la société: Althusius, Gierke, Duguit » à paraître dans les actes du colloque Citoyenneté et droits subjectifs, Institut Villey, IUF, Université Paris 1, mars 2016
  • «Hauriou’s theory of institutions and the german doctrine of public law » à paraître dans les actes du colloque The ontology of institutions, University of Belgrad
  • « Réponses conservatrices à la crise révolutionnaire », dans Crise(s) et Droit(s), Contributions en l’honneur du professeur Jacques Bouveresse, G. QUINTANE, (dir.) Chr. OTERO (coll.), Editions l’Epitoge, 2015, p. 49-60.
  • « Le droit au miroir de l’histoire », dans Maurice Hauriou à l’épreuve du temps : Quel(s) héritage(s) ? ALONSO, A. DURANTON, J. SCHMITZ (dir.), Université de Toulouse 1, Institut Maurice Hauriou, PUAM, 2015, p. 31-44.
  • « Friedrich Julius Stahl et la monarchie constitutionnelle française », dans Histoire, peuple et droit. Mélanges offerts au professeur Jacques Bouveresse, textes réunis par G. DAVY, R. ECKERT, V. LEMONNIER-LESAGE, PURH, 2014, p. 207-222.
  • « Le trône n’est pas un fauteuil vide : le pouvoir royal en Grèce au XIXe siècle », dans Mélanges en honneur du prof. S. Troianos, LEONTARITOU, K. MPOURDARA, E. PAPAGIANNI (dir.), ANTECESSOR, Athènes, Sakoulas, 2013, p.85-107.
  • « Rousseau au prisme de la (contre-) Révolution : Friedrich Julius Stahl » dans Rousseau chez les juristes,M. HERRERA, Kimé, 2013, p. 27-41.
  • « La science juridique grecque et la pensée française au XIXe siècle. Rapprochements dans le domaine du droit public », dans La France et la Grèce au XIXe siècle, CHRYSOS/ Chr. FARNAUD (dir.), Athènes 2012, Fondation du Parlement grec pour le parlementarisme et la démocratie, pp. 177-189.
  • « Une conception théocentrique des droits de l’homme : F.J. Stahl », dans Droit naturel et droits de l’homme, textes réunis par Martial MATHIEU, Société d’histoire du droit, Actes des Journées Internationales 2009 (Grenoble-Vizille), PUG, 2011, pp. 151-166 ;
  • « L’histoire du Droit Européen et son enseignement dans un contexte mondialisé », dans International Legal Studies by European Scholars of the ELPIS Network de B. H. OPPERMANN (dir.), Universitätsverlag Halle-Wittenberg, 2009, pp. 11-18
  • « Rapprochements entre la théorie de Maurice Hauriou et la doctrine publiciste allemande de la fin du XIXe et du début du XXe siècle », dans L’institution, Passé et avenir d’une catégorie juridique, J.-Ph. BRAS (dir.), L’Harmattan, 2008, pp. 123-151.
  • Traduction et présentation de Otto von Gierke, « L’idée germanique de l’Etat », Revue d’Histoire des idées politiques 23, 1er sem.2006, p. 169-191
  • « L’administration locale entre nature et Etat », Revue française d’Histoire des idées politiques 23, 1er sem. 2006, p. 83-128
  • « Rudolf von Gneist : la justice administrative, institution nécessaire de l’Etat de droit », dans Figures de l’Etat de droit. Le Rechtsstaat dans l’histoire intellectuelle et constitutionnelle de l’Allemagne, JOUANJAN (dir.), Presses Universitaires de Strasbourg, 2001, p. 235-252.
  • « Rhigas et Corais, deux visions de la renaissance de la Grèce », dans Rhigas Velestinlis Intellectuel et combattant de la Liberté, Unesco, 2002, pp. 267-278
  • « Les recherches sur l’histoire du droit du XIXe siècle en Grèce », Zeitschrift für Neuere Rechtsgeschichte, 23e année, 1/2 (2001), pp. 121-133 (en allemand)
  • « N. Saripolos et la théorie de la législation en Grèce au début du XXe siècle » (en grec), dans Etudes d’histoire du droit, semestre d’été 2000, p.103-119
  • « Byzantine law as practice and as history in the nineteenth century », dans Byzantium and the Modern Greek Identity, David RICKS et Paul MAGDALINO (dir.), Center for Hellenic Studies, King's College, London, 1998, pp. 35-47
  • « La transformation des concepts de représentation et de loi en Grèce au début du XIXe siècle », dans Administration et droit. Actes des journées de la Société Internationale d’Histoire du droit, Fr. BURDEAU (dir.), LGDJ, 1996, p. 273-283
  • « La métaphore dans le langage politique en Grèce durant la période 1822-1827 », dans le volume A la mémoire de Alcis Argyriadis, Athènes, 1995, p. 71-81 (en grec)
  • « La transmission des sources juridiques byzantines durant l’occupation ottomane en Grèce », dans Die Kultur Griechenlands in Mittelalter und Neuzeit, LAUER et P. SCHREINER (dir.), Colloque de la Commission du Sud-Est Européen de l’Académie de Göttingen, Vanderhoeck et Ruprecht, 1996, pp. 374-386 (en allemand)
  • Entrées Mpales, Paparregopoulos, Pappoulias, Polygenes, N.N. Saripolos, Svolos, Triantafyllopoulos, Zepos, dans M. STOLLEIS (dir.), Juristen. Ein biographisches Lexikon, München, Beck, 1994, pp. 443 sq., 472 sq., 474 sq., 494 sq., 538 sq., 600 sq., 618 sq., 670 sq. (en allemand).
  • Staatsbilder und Rechtspraktiken. Über den Bildungsporzess des neugriechischen Staates (1821-1827), Francfort/M., P. Lang, 1994;
  • « Du notaire à l’avocat : métamorphose du juriste et transformations sociales en Grèce au XIXe siècle », dans Università e professioni giuridiche in Europa nell’età liberale, MAZZACANE et C. VANO (dir.), , Naples, 1994, p. 371-388 (en italien)
  • « Grèce (1800-1945) », dans Gedruckte Quellen der Rechtsprechung in Europa, F. RANIERI (dir.), Frankfurt, Klostermann, 1992 (Publications du Max-Planck-Institut für europäische Rechtsgeschichte), pp. 463-487 (en allemand)
  • « Le processus de formation d'un Etat périphérique : la Grèce (1821-1827) », Rechtshistorisches Journal, 6 (1987), pp. 158-172 (en allemand)
  • « Ordres juridiques périphériques et histoire de la codification en Grèce », Nomiko Bema 34, 10 (1986) (en grec)
  • « Leolex », (avec L. BURGMANN et M. HERBERGER) Rechtshistorisches Journal 3 (1984), pp. 111-114
  • « Armenopoulos et l'esprit du temps », Rechtshistorisches Journal 3 (1984), pp. 243-251 (en allemand)