L’UCP sur le départ pour les demi-finales du concours Cassin 2017 !

L’équipe représentant l’UCP a rejoint, le 20 février dernier, pour la deuxième année consécutive, le club très fermé des 15 meilleures équipes en défense sélectionnées pour les demi-finales du concours Cassin.

     Le concours Cassin est sans nul doute le concours francophone de plaidoiries en droit européen des droits de l’Homme (droit de la CESDH) le plus ancien et le plus prestigieux d’Europe. Co-organisé par le Conseil de l’Europe, l’Université de Strasbourg et l’Institut international des droits de l’Homme, il a lieu chaque année, depuis 32 ans, à Strasbourg et opposent les meilleures Universités d’Europe.

     Après une phase écrite conclue fin janvier par l’envoi au Comité scientifique du mémoire, le Comité sélectionne pour les demi-finales les 30 meilleures équipes (15 en requête, 15 en défense) pour qu’elles s’affrontent les 22 et 23 mars prochains dans les locaux du Conseil de l’Europe. A l’issue de ces deux jours de plaidoiries, deux équipes sont retenues pour avoir l’honneur de plaider, le 24 mars, en grande finale dans la grande salle d’audience de la Cour européenne des droits de l’Homme devant un prestigieux jury composé de Professeurs, de juristes ainsi que de juges de la CEDH.

     Chargée cette année d’assurer la défense de l’Etat de Ricardie, notamment accusé d’avoir violé les articles 2, 3, 8 (pour stérilisation et avortement forcés d’une jeune mineure contaminée par un virus, mort suspecte de jeunes orphelins contaminés par un virus dans des orphelinats publics), les articles 5 (internement d’une mineure contaminée par un virus), 6 et 13 de la Convention (non accès à des voies de recours effectives pour indemnisation et absence d’indépendance et d’impartialité des juridictions internes), l’équipe a pour objectif de faire au moins aussi bien que le brillant résultat de l’an dernier (9è du concours pour sa première participation), ou mieux de tenter de se classer dans les 5 premiers.

     L’équipe est cette année constituée de (de gauche à droite) : Marc Guyon (conseiller juridique, étudiant en M2 contentieux publics, conseiller l’an dernier au concours Habeas Corpus), Mathilde Gomes-Perricho (plaideuse, étudiante en M2 droit de la santé et plaideuse l’an dernier au concours Habeas Corpus), Giulia Di Noia (coach, plaideuse l’an dernier au concours Habeas Corpus), Marianne Walter (plaideuse, étudiante en M1 droit public) et enfin Antoine Charlot Laurent (coach et chargé de TD à l’UCP).

     La semaine qui arrive sera difficile et éprouvante pour l’équipe. N’hésitez donc pas à nous suivre et à les encourager sur Facebook via la page du groupe « L’UCP au Cassin 2017 » !
Les autres actualités